Une vieille histoire

L'histoire de La Tour Rouge est vieille de plus de 350 ans. Simple débit de boissons à l'origine, son nom apparaît dans des textes en 1656 déjà. Jean-Louis Rais, l'ancien conservateur du Musée jurassien d'art et d'histoire, relève qu'à l'endroit où se trouve La Tour Rouge aujourd'hui se trouvait l'entrepôt des sels de l'Evêque, lequel en 1724 y faisait construire le Cabaret du Prince.

 

L'appellation Tour Rouge vient du nom de la tour de défense de la ville peinte en rouge et accolée à l'actuel musée. En 1822, selon un document de M. Rais, Pierre Perrot son tenancier avait reçu l'autorisation de transporter l'enseigne de La Tour Rouge "à sa maison hors de la ville sur la route de Porrentruy". Ce qui laisse à penser qu'auparavant ce café se trouvait ailleurs en vieille ville.

 

 

Selon un texte de 1970 d'un autre historien (André Rais), la ville de Delémont comptait six auberges vers 1870. Vingt ans plus tard, on en dénombrait 27, puis 36 en 1894. On pense que pareil développement des établissements à cette époque a pour cause la construction de la gare en 1875, date du développement de ce quartier alors inexistant jusque-là.